Archive pour la catégorie 'Non classé'

Les Visiteurs, version française de Retour vers le Futur

Samedi 21 juin 2014

Petite réflexion personnelle du moment. “Les Visiteurs” et “Retour vers le Futur” sont en fait les versions françaises et américaines du même scénario.

Vous me direz: “bah oui, ça parle de voyage dans le temps !”. Et pourtant non, les deux films ne parlent pas de voyage dans le temps, et c’est même ce qui en fait tout l’intérêt :le voyage dans le temps n’est qu’un moyen, pas une fin.

Les deux films sont en réalité des histoires de familles dans leur temps.  Coté français, l’histoire d’un chevalier et d’un gueux qui croisent leurs descendants devenus respectivement aristocrates déchus et arriviste arrogant. Finalement, le moyen-age parle bien à l’imaginaire des français. Et on voit également que la France n’a jamais vraiment réussi à enterrer son aristocratie.

Côté américain, difficile de remonter avant le 15ième siècle. Les années 60s, vues comme une époque bénie, au début de la création des états-unis modernes.

Dans les deux cas, l’histoire de personnage projetés par erreur dans une époque qui n’est pas la leur, qui croisent des personnages issues de la même lignée (dans le passé ou le futur), qui partagent les mêmes valeurs, les mêmes personnalités, les mêmes défauts.

Finalement, la famille est un sujet toujours efficace dans un scénario !

Passage à Mountain View

Dimanche 31 juillet 2011

J’ai profité du pont du 14 juillet pour aller faire un saut dans la silicon valley, sur invitation de Google. Il faut dire que le géant du moteur de recherche sait y mettre le paquet quand il veut voir quelqu’un: billet d’avion, hôtel, location de voiture ! J’aurai pu me faire rembourser mes frais de bouffe, mais j’ai pas poussé le vice jusque là. J’estime avoir déjà eu assez de chance comme ça :)

google.jpg

(c’était la veille des entretiens techniques: je ne me suis quand même pas pointé en chemise à fleur :-) )

a380.jpg

J’ai eu le droit à l’aller-retour en A380, fait notable pour un toulousain !

univ.jpg

La silicon valley porte bien son nom: c’est là que l’informatique s’invente réellement. Ca me fait vraiment rigoler quand je repense à notre “industrie” française de l’informatique : quel bricolage grand-guignolesque !Entre les grosses boites incapables de faire fonctionner correctement un soft sans avoir une armée d’”experts”, les SSII qui ont 10 ans de retard sur les softs et les process, et notre incapacité notoire à accepter l’échec comme une nécessité pour innover… Pathétique.

street.jpg

Un peu de “life style”. Une rue très américaine.

sf.jpg

En arrivant sur San Francisco, dans les bouchons comme il se doit.

La Silicon Valley est peut-être plus progressiste que le reste des US, avec quand même quelques perles

jesus.jpg

(ici, une perle très soft)

Désolé pour le style roman-photo, mais je me suis aperçu que je n’avais pas blogué depuis mars ! Il était temps de faire quelque chose.

Des lectures pour les !geeks

Jeudi 31 décembre 2009

Ca fait longtemps que je n’ai pas posté un billet sur des lectures de gens “normaux”. Alors en vrac, mon appréciation de lectures pour la détente.


Comment chier dans les bois : Pour une approche environnementale d’un art perdu

Le sujet peut faire rire, et pourtant… Presque tous les randonneurs sont habitués à descendre leurs déchets avec eux. Pour les petits et gros besoins, tout se fait sur place. Autant l’urine n’apporte pas de maladies (hors infections anormales), seulement une gêne à cause de l’odeur si le sol ne peut pas en absorber de grandes quantités, autant les selles (le fameux “caca”) apportent toutes sortes de bactéries et d’autres problèmes que la nature n’arrive plus à absorber si les quantités sont trop importantes.

Alors l’auteur saute au coeur du sujet, sensible tu en conviendras cher lecteur. D’abord en commençant par appeler un chat un chat, puis en expliquant les problèmes liés à la pratique des sports de “plein air” . Son domaine professionnel (guide pour des randonnées rafting) l’amène à aller dans des endroits naturels surpeuplés de bipèdes, et à constater que la nature est aujourd’hui dépassée par les déchets fécaux de ces derniers. Il est temps de lui donner un coup de pouce et d’apprendre à gérer sa merde en montagne, voire …. de la ramener à la civilisation (la merde, pas la montagne).

Un peu extrême, comme beaucoup de choses qui viennent des Etats-Unis,  mais ça vaut vraiment le coup de le lire. J’ai d’ailleurs décidé de pratiquer dorénavant la crotte propre en suivant ses conseils: aller se soulager loin des points d’eau et de la vue, et enterrer proprement le résultat de mon travail.

Une section spéciale pour les femmes, pour apprendre à faire pipi en pleine nature tout en conservant sa dignité (je ne dirai pas féminité, faut pas pousser)

Si la gauche savait

Un livre d’entretiens avec Michel Rocard, sans langue de bois. Retour sur sa carrière politique, ses succès, ses échecs, François Mitterand, le PS.

Des tas d’enseignement en vrac:

  • En France, un Rocard n’est pas présidentiable,… et c’est bien dommage. Il se place dans le domaine du concret et de l’action, en sacrifiant le symbolique. Malheureusement, les masses françaises n’aiment pas la réalité, il faut leur parler comme à des gosses de 12 ans.
  • Pas mal d’anecdotes croustillantes sur Mitterrand. C’est pas ça qui va m’aider à apprécier le personnage que je détestais déjà avant.
  • Le monde politique est fait de personnages qui se croisent et se recroisent perpétuellement.
  • Le PS est enlisé jusqu’au cou dans ses propres contradictions, rempli de vieux dinosaures issus de l’ère Mitterrand. A quand le coup de pied dans la fourmilière ?

J’adore !


De Gaulle

Une biographie vivante du personnage. On aime ou on n’aime pas, mais il est indéniable qu’il a marqué son époque; un peu mégalomane, très guerrier, mais honnête, convaincu et droit. Le Monsieur payait ses factures d’électricité et mangeait avec ses bons de rationnement après la guerre. Certains devraient en prendre de la graine.

La Cinquième République

Je cherchais un livre qui  passe en revue les institutions en même temps que l’histoire de la cinquième République. J’ai été déçu: il s’agit d’un catalogue de faits sans explication. Ou est le travail historique ?


Les Aux’, Tome 1 : Le Faucheur

Dans un univers de science-fiction, l’histoire d’un soldat doté d’une capacité de régénération rapide au milieu d’une guerre des mondes.

Je n’en dis pas plus. C’est extrêmement violent, âmes sensibles s’abstenir.

J’ai été surpris par le fait que c’est une histoire en plusieurs tomes. Le tome 1 s’achève à peu près correctement, cependant.

Le peuple du tapis

Terry Pratchett, on ne le présente plus, n’est-ce pas ? Il a écrit cette histoire très jeune, et l’a remaniée et publiée plus tard quand il est devenu connu. Du coup, l’histoire et le style simplistes sont enrichis par les méditations d’un homme plus âgé. C’est très plaisant et facile à lire, parfait pour les longues heures d’attente dans un aéroport avant un départ pour Madagascar, par exemple :-)

First Try on Second Life

Vendredi 3 août 2007

Voilà c’est fait, comme tout le monde j’y suis passé.

J’ai été agréablement surpris par la qualité technique du “jeu” : tout 3D, tout interactif, massivement multi-joueur, et très flexible. Ca télécharge les éléments à la demande sans gêner le déplacement, et on peut y rajouter ses propres objets, ou même les créer directement dans le monde à l’aide d’un éditeur incorporé. Génial ! Par exemple, la modification de son avatar personnel apparait pour les autres. Le son est également géré, avec la possibilité de balancer ses propres sons et musiques. Il existe également un langage de scripts pour aller plus loin, créer des animations et gérer les interactions.

Là ou ca déçoit, c’est dans ce qu’on trouve effectivement dans le monde en question : tout ce qui est glauque dans le vrai monde y a un digne représentant dans 2nd Life, et la population présente est la même que celle qu’on trouve sur les forums de Djeun’z. Bref, c’est vite navrant.

gens

Le principe du “Gameplay” est pourtant bon : accéder aux délires inaccessibles de sa “First Life” soit en le réalisant, soit en l’achetant. Et pour obtenir de l’argent, il suffit de s’assoir, de discuter, et d’attendre que l’argent vienne tout seul dans les poches (Note pour plus tard : un principe qui me plait, à transposer dans la vraie vie ;) ).

travail

Après, tout délire est possible:

fun

Dans les limites imposées par le monde. On peut par exemple acheter du terrain privé pour y construire son palace privé.

Certaines sociétés ont effectivement compris l’intérêt que ca représentait en terme de visibilité, et des panneaux publicitaires ont surgit un peu partout. Mais globalement, ça n’a pas l’air d’attirer grand monde, j’ai la conviction que le soufflet va retomber rapidement une fois que la “chose” sera banalisée dans l’esprit du public.

Un Screenshot IRL de Firefox, par Jean-Noël

Mercredi 1 août 2007

Bien sûr il est possible d’aller voir directement sa gallerie photo du Japon

Lecture

Dimanche 8 juillet 2007

Le Chaos et l’Harmonie, la fabrication du réel, par Xuan Thuan Trinh, astro-physicien, soutient l’idée que l’univers se crée en suivant les règles tantôt choatiques tantôt déterministes, thèse etayée en passant en revue les théories du chaos, quantiques, gravitation, évolution, etc..

C’est vraiment une synthèse captivante de la science physique, à la limite de l’histoire de sciences : il explique à la fois les fondements des différentes théories et le processus qui y a abouti. Seul regret, le livre est parasité par des jugements métaphysiques personnels (”Grand Architecte”, “Le Beau”, bla bla bla), qui n’ont pas trop leur place dans un ouvrage de vulgarisation scientifique.

Petit dernier

Jeudi 7 juin 2007

Nous avons la joie d’accueillir dans notre famille Chang, un chaton persan chinchilla