Archive pour octobre 2008

Gestion de Projet - Episode 2 - Gestion de projet informatique

Jeudi 23 octobre 2008

Un ouvrage assez condensé : 113 pages, petit format. L’information qu’il contient est donc elle aussi, condensée. Mon résumé le sera également: condensé.

La position clairement prise est celle du chef de projet de SSII, ce qui explique pourquoi il y a des paragraphes entiers sur la rédaction des réponses à appel d’offre et autres joyeusetés technico-commerciales…. que j’ai allégrement zappées. Ca nous laisse encore moins de pages à résumer.

Après cela, la sensation de “déjà-vu” apparait. Les sujets habituels sont passé en revue superficiellement : une petite section sur les méthodes agiles (4 pages), sur l’importance de la qualité de la relation avec le client et l’équipe, sur la qualité (6 pages, c’est pas important la qualité), etc.

La section “Moyens recommandés dans les projets de développement informatiques” est la partie qui m’a le plus apporté. Cela concerne la conduite de réunion et la rédaction des comptes-rendus avec la méthode “items d’action” (que j’avais déjà croisée chez Airbus, cela dit), la documentation (bah ouais, faut bien que quelqu’un se la tape, la doc openoffice !), et l’organisation de revues avec le client ou par des professionnels de la revue.

Je vais détailler cette fameuse méthode “items d’action” qui me semble suffisament concrète pour pouvoir être appliquée partout et apporter un réel plus. (bien sûr, ca ne remplace la lecture de l’ouvrage ! )

L’objectif de la méthode est de résumer en une liste courte les décisions qui ont été prises, et pourquoi, et la les actions que chaque participant s’est engagé à réaliser. Chaque “item” peut être de l’un des 4 types:

  • Décision: C’est un accord de principe entre tous les pariticipants (tout le monde doit être d’accord !) qui n’engage aucune action de personne.
  • Constatation: c’est une conclusion logique à la suite de faits, qui doivent être exposés
  • Action: un participant s’engage à réaliser une action pour une date donnée, dont le contenu exact est consigné. Pas d’action du genre “faire que ca marche”, ca ne sert à rien. Pas non-plus d’action du genre “fix it” ce n’est pas assez précis.
  • Recommandation : elle concerne une personne absente de la réunion; elle n’a pas valeur d’obligation. Il n’y a en effet rien de plus frustrant que de se voir infliger des actions à effectuer lors de réunions dont on est absent. C’est contre-productif et démotivant pour la personne concernée.

Tous ces éléments sont immédiatement consignés et tout le monde est d’accord sur le contenu du résultat : cela évite les compte-rendus après coup dans lequel l’auteur consigne uniquement ce qui l’intéresse. Le compte-rendu contient également la date de la prochaine réunion, discutée en dernier lieu. Il est envoyé à chaque participant en fin de réunion (ou copié !). Chaque point est numéroté pour y faire référence facilement.

Ganguise un jour de vent d’autan

Mardi 21 octobre 2008

Une belle vidéo… C’est ici

Ganguise

Citation du jour d’un anonyme “C’est un spot toujours aussi miteux, mais on y revient à chaque fois”

Pour l’Amour du Saint Binaire

Samedi 18 octobre 2008

Matthieu 5 37

Si c’est oui, dites «oui», si c’est non, dites «non», tout simplement ; ce que l’on dit en plus vient du Mauvais. »

Y’a pas à tortiller, les Matthieu sont taillés pour le binaire.

Gestion de Projet - Episode 1 - Le Chef de Projet Efficace

Lundi 6 octobre 2008

Comme son nom ne l’indique pas, et à l’inverse de ce que est dit que la 4ième de couverture, ce livre ne délivre ni des techniques ni une méthodologie pour le chef de projet.

Comme beaucoup d’ouvrages, il considère que le chef de projet informatique se rencontre quasi-exclusivement en SSII. Il y a donc un client qui paye la facture et qui a toutes les chances de ne pas être content si le produit ne satisfait pas les attentes, une direction qui donne des orientations et attend des bénéfices à court terme (comme partout, je suppose) et des collaborateurs prêts à tout saboter. Heu ?

Ce livre se focalise surtout sur les problématiques humaines des utilisateurs finaux. Il insiste sur la relation que le chef de projet et l’équipe de développement doit avoir avec les utilisateurs de façon à coller à leurs attentes; le point essentiel est que, outre le fait que le logiciel doit légalement correspondre au cahier des charges et respecter les délais et couts, il est tout aussi essentiel qu’il corresponde à ce que le client attend, et donc apporte une réelle valeur ajoutée au client.

A quoi sert un logiciel si toute l’entreprise doit se plier en deux pour pouvoir l’utiliser ?

Pour cela, il faut définir un référentiel sur lequel tout le monde conviendra, obtenir l’adhésion des parties prenantes à ce référentiel, et toujours le mettre en avant (éviter l’écueil “L’objectif est affiché au mur, comme le papier peint”) pour faire “vivre” le projet.

Une fois le logiciel remis en main propre, l’auteur développe l’aspect Intégration chez le client en insistant sur les processus qui mèneront au fait que le système sera accepté et utilisé.

Un peu hors-sujet pour mon activité, mais c’est néanmoins très instructif.

Le management en 5 épisodes

Lundi 6 octobre 2008

Suite à un récent (pas tant que ça en fait) changement dans mon travail, et à une formation courte sur les “Techniques de Management” je me suis soudain pris d’un intérêt pour les techniques de management et de Gestion de Projet.

Direction Amazon.fr pour une petite initiation et sensibilisation aux problèmes et solutions de la gestion de projet informatique. Je ferai ici la revue des livres suivants:

  • Gestion de projet informatique
  • Gestion de projet : Vers les méthodes agiles
  • Manager un projet informatique
  • Le projet informatique de A à Z : Approche pragmatique de la gestion de projet
  • Le chef de projet efficace