Windstafette

1 octobre 2011

L’ère de la BaF 1.0 est définitivement terminée. Ainsi commence l’ère de la Windstafette !

La Windstafette, c’est le “van de surfeur” sauce Estafette.

En voyage, ca donne:

ganguise.jpg

Je sens comme un léger décalage…

comparaison.jpg

vue.jpg

Passage à Mountain View

31 juillet 2011

J’ai profité du pont du 14 juillet pour aller faire un saut dans la silicon valley, sur invitation de Google. Il faut dire que le géant du moteur de recherche sait y mettre le paquet quand il veut voir quelqu’un: billet d’avion, hôtel, location de voiture ! J’aurai pu me faire rembourser mes frais de bouffe, mais j’ai pas poussé le vice jusque là. J’estime avoir déjà eu assez de chance comme ça :)

google.jpg

(c’était la veille des entretiens techniques: je ne me suis quand même pas pointé en chemise à fleur :-) )

a380.jpg

J’ai eu le droit à l’aller-retour en A380, fait notable pour un toulousain !

univ.jpg

La silicon valley porte bien son nom: c’est là que l’informatique s’invente réellement. Ca me fait vraiment rigoler quand je repense à notre “industrie” française de l’informatique : quel bricolage grand-guignolesque !Entre les grosses boites incapables de faire fonctionner correctement un soft sans avoir une armée d’”experts”, les SSII qui ont 10 ans de retard sur les softs et les process, et notre incapacité notoire à accepter l’échec comme une nécessité pour innover… Pathétique.

street.jpg

Un peu de “life style”. Une rue très américaine.

sf.jpg

En arrivant sur San Francisco, dans les bouchons comme il se doit.

La Silicon Valley est peut-être plus progressiste que le reste des US, avec quand même quelques perles

jesus.jpg

(ici, une perle très soft)

Désolé pour le style roman-photo, mais je me suis aperçu que je n’avais pas blogué depuis mars ! Il était temps de faire quelque chose.

Politique: Rocard / Juppé

5 mars 2011

Un livre-débat entre deux pointures de la politique, tous les deux anciens premiers ministres.

Et étonnamment, pas de grandes différences dans la pratique et la conception de la politique au quotidien et des grandes orientations qu’il faudrait prendre.

Durant tout l’entretien, on cherche les 7 différences,  et on a bien du mal à les trouver. Alors certes, c’est vrai, il y a des différences sur les origines sociales et religieuses des deux bonshommes, sur le parcours initiatique (Jeunesses Socialistes pour l’un, gaullisme pour l’autre) mais au final, ils ont tendance à arriver aux mêmes conclusions parce que les deux partagent une vision très humaniste et progressiste de la politique. Quitte à taper dans les genoux de leur propre camp: Juppé n’est pas un adorateur de Sarkozy et de son amour immodéré de l’argent cliquant, et Rocard est très critique sur le PS (et sur Mitterrand, mais ça on le savait déjà).

Instructif, vraiment. A lire avant les prochaines élections.

Schizophrénie sportive

3 janvier 2011

Je vous souhaite bonne année à tous, avec du retard kivabien comme d’hab’ !

Pour attaquer cette nouvelle année, un petit billet d’humeur.

Depuis que je suis une fiotte, pratiquant du nouveau sport de m’as-tu-vu à la mode, j’ai remarqué que cette activité est atteinte de schizophrénie, au moins par 2 aspects.

1/ Le kite, c’est un sport de jeune

C’est complètement faux. La moyenne d’âge des pratiquants tourne autour de la quarantaine. Qu’on ne s’y trompe pas, je ne dis pas qu’on est vieux à 40 ans; juste qu’à 40 ans, on n’est plus jeune.

Premier fait :Beaucoup de pratiquants sont issus de la planche à voile, de gens qui ont commencé les sports de glisse dans les années 80, et ont décidé de basculer vers le kite dans les années 2000. On fait le compte, hum, 20 + 20 = 40.

Deuxième fait: le kite coute un bras. On fait le calcul: 1000 € l’aile complète neuve, il en faut au moins deux, et au moins 1 planche à 500 €, plus l’équipement résiduel à 300€ (combi, harnais, …) 2800 €, auquel il faut rajouter une voiture et les trajets. Ca coute aussi cher qu’un abonnement de golf, location de voiturette électrique comprise (les sacs à vomi sont sur le siège devant vous).

Pourquoi je raconte tout ça ?  Parce que la presse généraliste et spécialisée nous présente une image différente: le petit jeune rebelle cheveux au vent qui envoie du freestyle, l’éternel jeune trentenaire, … lies, lies, lies. Le kite, c’est plus: cheveux gris, 4×4 ou camping-car à 50.000 €, et navigation pépère. Vous connaissez beaucoup de jeunes travailleurs capables de se payer de l’équipement à 3000€ tous les ans et des cours à 150€ la 1/2 journée ? Et pourtant, la fabrique à image continue de fonctionner:le kite véhicule une image de sport de jeune (toutes les vidéos de promos sont là pour le prouver), bien loin de la réalité.

2/ La sécurité, pas pour moi.

Des accidents, encore et encore, et même chez les pros (Vincent Tiger en 2009 à Leucate au Mondial du Vent : pas de casque, pas de gilet).

D’un côté: des écoles qui luttent pour enseigner la sécurité, parce qu’un accident fait mal au sport, et parce qu’on ne peut pas naviguer tranquillement sans avoir un(e) inconscient(e) qui crashe son aile sur le sable à 1 m de soi dans le dos. De l’autre, des marques et des fédérations qui montrent des compétitions et des vidéos sans équipements de sécurité. Sur les spots, 2 sujets de discussion: le vent, et la sécurité; tout le monde a son anecdote à raconter.

Pourtant, les marques et les magasins continuent d’un côté de mettre en avant des produits dangereux dans des publicités ou des jeunes (cf 1/) “envoient le pâté” à 2 m du bord et 15 m de haut, et de l’autre côté de proposer un rayon de sécurité et d’encourager le port du casque et de gilet pour une pratique “safe”.

Sur ce 2nd point, il est possible que l’arrivée massive des femmes dans le sport change la donne:  la plupart viennent chercher une pratique “à la Nicolas Hulot”, plutôt que de faire parler l’adrénaline.

Pour le 1er point, j’ai plus l’impression que la machine marketing continue à maintenir l’image du sport. C’est plus sexy de vendre des ailes en faisant croire qu’on est encore un gamin de 20 ans, que de faire des packs “aile + planche + prostate”. Dans la même veine à méditer, le port du short par dessus la combinaison intégrale (lu sur un forum : “waaa ca taquine ça, le short par dessus la combi tu porteras, le style tu connaitras”): a quoi ca peut bien servir, sinon à inciter à acheter un boardshort en même temps qu’une combi ?

Elections - révisions

11 décembre 2010

On commence à nous bassiner avec les élections de 2012. Quelques révisons s’imposent. Tout le monde sort une feuille blanche et répond à la question “De droite ou de gauche ?”

  • Ségolène Royal ?
  • Nicolas Sarkozy  ?
  • Dominique Strauss-Kahn (plus dur…)
  • Jean-Louis Borloo (bien réfléchir)
  • TF1 ?
  • M6 ?
  • Arte ?
  • La propriété intellectuelle ?
  • Les stocks-options
  • Scrum ?
  • Un rond-point ?
  • Une priorité à droite ?
  • Passer l’arme à gauche ?

Hop, fini ! Je relève les copies !

CT OK

8 novembre 2010

Ca y est, après plusieurs semaines de lutte acharnée, elle a passé le contrôle technique !

Dark side of Estafette (a.k.a BàF 2.0)

6 septembre 2010

Le billet précédent a peut-être parlé de l’apparence extérieure de l’Estafette, mais qui sait ce que contient la bête dans ses entrailles ?

Cher lecteur, un petit tour à l’intérieur du monstre !

img_1386.JPG

Au fond, un rideau de douche pour se cacher des regards  indiscrets. On notera aussi la petite lampe au teint blafard, d’origine, qui donne un style “Chicago 20’s”

Vu le peu de place,  j’ai viré le système de filtre à 2 niveaux qui terminait avec un filtre tissu pour ne garder que des filtres piscine. J’en ai rajouté 1. Ca en fait donc 3: 5 microns, 5 microns et 1 micron.

img_1388.JPG

Et les cuves de décantation sont posées dans un bac protégé par une bâche. En cas de fuite, tout reste dans le bac:

img_1387.JPG

Visuellement, c’est le bazar. Mais en pratique ca marche plutôt bien. J’ai même pu rouler sans que rien ne bouge. Et aussi déjà tirer mes premiers 100 L !

Petite beauté

6 septembre 2010

Une fois obtenue la carte grise de collection, j’ai pu poser les plaques noires (aussi appelées “plaques de collection”). La jolie gourmette noire à l’avant:

img_1389.JPG

Avec une particularité: elle est carrée à l’arrière. Des plaques de collection, mais au nouveau format européen… Le mélange est un peu étrange:

img_1390.JPG

La première demande d’immatriculation m’avait renvoyé une carte sans la mention “collection”. J’avais alors pensé qu’il s’agissant d’une erreur de l’administration… J’aurai dû me réjouir. En effet, s’il est facile de passer de véhicule normal à véhicule de collection, l’inverse est vraiment très difficile: cela nécessite un passage aux mines.

Dans mon cas, je préfère la mention collection car le contrôle technique ne doit être passé que tous les 5 ans (au lieu de 2) ! L’erreur a été corrigée rapidement.

Réfection du rétroviseur gauche, comme à neuf:

img_1384.JPG

Des chaussons neufs:

img_1385.JPG

5 pneus…. plus les chambres à air. Cher lecteur, je te laisse imaginer la claque au porte-feuille. Mais c’était un passage obligé, vu la taille des crevasses sur les anciens pneus.D’ailleurs, je ne pense pas que lors du premier passage au contrôle technique, le technicien se soit vraiment aperçu de l’état réel.

Les pneus doivent avoir des dimensions particulières qu’on ne trouve plus sur les véhicules actuels: 175 R 15. Et comme si ca ne suffisait pas, le poids autorisé par pneu doit être de 550 kg; Ce n’est pas compliqué, je n’ai pas trouvé. Comme l’estafette a été également équipée en 185 R 15, je me suis rabattu sur cette dimension. Reste à espérer que ca passe au second contrôle technique.

D’ailleurs, après quelques heures de lutte acharnée avec le câble de frein à main, tout est rentré dans l’ordre (40 ans de boue). Tout est en ordre pour repasser le contrôle technique !

Changement de transmission

3 septembre 2010

La transmission de l’estafette devait être changée. Initialement je devais être seulement encadré par un ancien diéséliste à la retraite (merci Papa !), mais finalement ca dépassait de loin mes compétences. Il a préféré prendre la direction des opérations. Merci aussi à Moad pour ses idées précieuses !

Rien que pour sortir le moyeu, il a fallu fabriquer des outils sur mesure.

La bête démontée:

img_1353.JPG

Il a fallu tomber le tambour (bien sûr !) en forçant comme une brutasse sur la vis de bout de fusée qui était grippée, arracher le moyeu, les rotules de direction, sortir le tout du triangle, …

img_1355.JPG

Et là petite surprise qui va bien: la transmission était tenue côté boite avec une vis à l’intérieur ! En principe, ca vient tout seul, mais là ca ne pouvait pas.

Papa a donc sorti le joker: “l’appel à un ami pas revu de depuis 20 ans” (ou 30 ans, je sais plus), retraité de la mécanique dans l’Yonne, qui n’a pas aidé directement mais nous a mis sur la bonne voie en nous conseillant de dégrafer le caoutchouc de la direction du côté de la boite de vitesse, ce qui a fait apparaitre la vis.

Au remontage, “pas trop” de problème.

Enfin, jusqu’aux freins. Au passage, on a pu s’apercevoir que l’un des flexibles de freins était complètement obturé, ce qui expliquait surement en partie le déséquilibre de freinage. Moralité: nettoyage du flexible, piston de frein refait à neuf (!!!), purge du circuit de frein (la liquide n’avait peut-être pas vu le jour depuis 40 ans) d’ou le liquide est sorti tout marron

Coût de l’opération:

  • Une transmission neuve
  • Des roulements neufs
  • Des outils fabriqués sur mesure,
  • L’appel à un ami pas revu depuis 20 ans,
  • Inscription sur un forum estafette
  • Quelques bières,
  • Une engueulade (business as usual)

Et:

  • Un ex-diéséliste heureux : ca n’a pas de prix

Après quelques tribulations pour régler les garnitures de freins, l’Estaf freine comme une reine ! Reste à faire suffisamment le frein à main…

“Quand je te dis que t’es gros …”

2 septembre 2010

img_1366.JPG

Réalisé sans trucage, uniquement à base de produits naturels: cacahouète, noix de cajou, cassoulet, bière, …